Help


Le Canada doit accroître l’aide que nous donnons aux pays plus pauvres. Ce n’est pas une idée nouvelle – le Canada promet d’accroître notre aide étrangère depuis des années. Tous les partis politiques ont demandéd’accroître l’aide, et ce n’est donc pas une question de rivalité entre les partis. Allons droit au but : il faut que les Canadiennes et Canadiens demandent à leur gouvernement de tenir ses promesses.

Il suffirait que les politiciens aient le courage de tenir leurs promesses et d’accroître l’aide étrangère. Et ce courage viendra une fois que les Canadiennes et Canadiens contactent leurs députés et exigent que nous tenions nos promesses en matière d’aide étrangère.

Des pays partout dans le monde, y compris le Canada, ont promis de donner 0,7 % de leur revenu national aux pays plus pauvres. Actuellement, le Canada donne 0,3 % de notre revenu – même pas la moitié de notre objectif. Cinq autres pays riches donnent 0,7 % ou plus de leur revenu national en aide, alors nous savons que c’est un objectif réalisable. Onze autres pays ont établi un calendrier qui leur permettra d’atteindre 0,7 % au cours des prochaines années. Mais la part de notre revenu que nous donnons en aide décroît, et nous n’avons aucun calendrier nous permettant d’atteindre le niveau de 0,7 % que nous avons maintes fois promis aux pays plus pauvres.

Maintenant que nous faisons face à une crise alimentaire, nous devons faire notre part. Allons droit au but : celui de 0,7 pour cent. Demandez à votre député quand il demandera d’accroître l’aide étrangère le plus vite possible.